Simulation gratuite
Simulation gratuite

Vous êtes propriétaire

OUI, c’est une réussite, mais c’est également…

  • Un gouffre financier… Les taxes foncières, les gros travaux et les charges de copropriété représentent des postes importants dans votre budget.

  • Au moment de votre succession, la transmission de votre bien immobilier peut s’avérer complexe pour vos héritiers.

Demandez votre estimation gratuite

Vendre en Viager

Valorisez votre patrimoine

Vous pouvez transformer votre patrimoine immobilier en compléments de revenus et améliorer chaque jour votre confort de vie.

Devenez rentier à vie

Vous percevez des rentes mensuelles, en partie défiscalisées, tout en restant chez vous et augmentez votre pouvoir d’achat.

Transmettez un capital

Dorénavant, vous pouvez léguer un capital à vos héritiers lors de la succession. Nouvelle solution exclusive proposée par Viager Consulting Group.

Transformez votre patrimoine immobilier

Rester chez vous, cela signifie…

Infographie viager occupée

Recevoir un capital 

Le Bouquet

Le bouquet est une somme au comptant versée le jour de l’acte authentique par l’investisseur. Contrairement aux idées reçues, il n’est absolument pas obligatoire et n’est d’ailleurs pas inscrit dans le code civil. Il apparaît comme un usage dans la transaction en viager sans même que personne ne soit en mesure de préciser sa date d’apparition.

L’investisseur (le débirentier) doit posséder les liquidités nécessaires à verser le jour de la vente, le bouquet, les honoraires d’agence et les frais de Notaire. Ce sont les garanties légitimes (privilège de vendeur avec clause résolutoire) accordées au vendeur qui bloquent l’accès au crédit. Le Crédirentier est ainsi en premier rang, le banquier ne pourra donc jamais prendre de garantie sur le bien vendu en cas d’impayés.

Le bouquet

Viager Consulting Group dispose de solutions vous permettant de percevoir un bouquet important finançable pour l’investisseur.

Percevoir des revenus complémentaires à vie :
Rentes viagères

La rente viagère est la base de l’opération de vente occupée, c’est une somme mensuelle, appelée « rente », versée par l’acquéreur.
Elle est particulièrement adaptée à ceux qui cessent leur activité professionnelle et aspirent à une tranquillité d’esprit bien méritée. Une solution d’autant mieux adaptée que notre époque est marquée par un allongement de la durée de vie. Ce phénomène sans précédent a naturellement des conséquences financières. Plus on vit longtemps, plus on a besoin de revenus réguliers et plus ces besoins sont importants. Si l’on ne veut pas mettre à contribution ses enfants, mieux vaut donc disposer d’une rente viagère pour faire face au coût des soins et de l’accompagnement.
La constitution d’une rente viagère bénéficie d’une indexation annuelle. Ce principe est posé par l’article 1er de la loi n° 49-420 du 25 mars 1949, loi d’ordre public.

Ce dernier dispose :
« les rentes viagères ayant pour objet le paiement par des personnes physiques ou morales de sommes fiées en numéraire soit moyennant l’aliénation en pleine propriété ou en nue-propreté d’un ou plusieurs biens corporels, meubles ou immeubles, ou d’un ou plusieurs fonds de commerce, en vertu d’un contrat à titre onéreux ou à titre gratuit sont majorées de plein droit… ».
Le choix de l’indice est laissé aux parties, tout en sachant que l’indice le plus couramment choisi est l’indice mensuel des prix à la consommation des ménages urbains, série France, hors tabac. La pertinence de cet indice s’explique par le caractère alimentaire de la rente viagère, il est logique que son niveau soit en corrélation avec l’évolution du coût de la vie.
En l’absence d’un indice conventionnel il sera fait application de l’indexation légale selon certaines conditions cumulatives (article 2 de la loi n°59-695 du 24 mai 1951).
Enfin, pour le ou la conjoint(e), le contrat viager prévoit une réversibilité totale de la rente. Cette clause unique permet au couple de se protéger et de compenser la perte de revenus liée à notre système de » pension de réversion ». Cette réversibilité est automatique et sans aucun frais de succession. La rente viagère s’affirme donc comme une véritable assurance longue vie, gage de sécurité.

Viager Consulting Group est en capacité de vous proposer 4 types de rentes différentes en fonction de votre projet et de vos besoins.

Continuer à vivre chez soi :
Le Droit d’Usage et d’Habitation

L’investisseur (le débirentier) achète un bien immobilier occupé par le vendeur (le crédirentier) qui se réserve le droit d’en user (usus) et d’y habiter.
Dans la vente en viager occupé, il correspond à la réduction de prix appliquée à la valeur du bien, on parle ici de loyers théoriques. En cas de départ anticipé du vendeur (libération par exemple pour s’installer dans une résidence adaptée) alors, l’acheteur récupère la pleine propriété du bien immobilier. En contrepartie, les rentes viagères seront majorées, telle une compensation.

Viager Consulting Group s’engage à vous accompagner sur toute la durée du contrat-viager (indexation des rentes, attestations fiscales, application de la majoration en cas de libération…)

Augmenter son pouvoir d’achat :
Faire des économies

Vendre en viager permet de faire des économies importantes, il est conventionnel que l’investisseur prenne à sa charge la taxe foncière ainsi que les gros travaux même si les parties peuvent aisément prévoir une répartition différente.
Dans l’hypothèse d’une vente en viager libre, les travaux et charges seront de facto à la charge du débirentier.
En ce qui concerne la vente en viager occupé, les rapports entre crédirentier et débirentier sont en général assimilés à ceux liant un bailleur et un locataire et voit s’appliquer la répartition de la charge des travaux, établie par le décret n° 87-712 du 26 août 1987.

De plus, pour le vendeur, le viager est une véritable opportunité fiscale, puisque la rente n’est que partiellement imposable. La volonté de l’Etat est de favoriser les retraités de plus de 69 ans (abattement de 70 % sur les sommes perçues), dont les dépenses augmentent, par rapport à des séniors plus jeunes, en meilleure santé, et qui peuvent parfois encore exercer une activité professionnelle.

Viager Consulting Group , en partenariat avec l’Académie Nationale du Viager, a créé des clauses spécifiques dans ses compromis de vente vous garantissant une répartition claire et équilibrée des charges.

Abattement fiscal du revenu viager

Âge du
vendeur
Fraction
imposable
Fraction
non-imposable
Moins de
50 ans
70 % 30 %
De 50
à 59 ans
50 % 50 %
De 60
à 69 ans
40 % 60 %
À partir
de 70 ans
30 % 70 %

En résumé

  • Une revalorisation annuelle de la rente sur l’indice INSEE des prix à la consommation

  • Une rente réversible à 100 % entre conjoint sans frais de succession

  • Un capital versé le jour de l’acte authentique

  • Une augmentation de la rente en cas de départ de son habitation (libération anticipée)

  • Un avantage fiscal unique, abattement de 70% après 70 ans, 60% entre 60 et 69 ans

  • Des économies importantes

Demandez votre estimation gratuite !