Garanties viager

Vendre en viager peut paraître risqué pour certaines personnes, toutefois, en tant que vendeur, vous disposez de garanties, notamment au niveau du versement des rentes. Mais quelles sont ces garanties exactement ? Comment le vendeur est-il réellement protégé en cas d’impayés provenant de l’acheteur ?

I – L’acte de vente chez le notaire

Un contrat de vente en viager doit comporter certaines clauses qui font office de garanties, aussi bien pour le vendeur que pour l’acheteur. Ces garanties viager sont relativement importantes car elles permettent au vendeur, entre autres, de percevoir ses rentes sans aucun problème. Le support de l’opération en viager étant un bien immobilier, c’est le
notaire qui rédige l’acte de vente vous assurant le concours d’un acteur impartial et de confiance dans la rédaction des garanties suivantes :

II – Le privilège vendeur

Parmi les garanties viager offertes au vendeur, il y a le privilège vendeur. Cette garantie permet au vendeur de récupérer son bien immobilier si l’acheteur ne paye pas une seule rente suivi d’un commandement de payer demeuré infructueux.

III – L’action résolutoire

L’action résolutoire est une clause qui doit être mentionnée dans le contrat de vente. Cette garantie est très intéressante et permet au vendeur de pouvoir récupérer son bien tout en gardant le bouquet ainsi que les différentes rentes qui ont déjà été payées. Ainsi, grâce à cette clause, le vendeur ne court aucun risque puisqu’il est assuré de ne rien perdre.

IV – S’adresser à un professionnel

De manière générale en vous adressant à un professionnel du viager vous vous assurez que celui-ci a vérifié les références de l’acquéreur de votre bien et notamment sa capacité à assurer la rente viagère. Vous vous assurez également la garantie du meilleur conseil dans votre projet de vente.

Découvrez nos solutions