On ne peut évidement pas se poser cette question en ces termes. En effet, il ne s’agit pas de savoir si je suis trop jeune ou trop vieux pour vendre, il s’agit avant tout de déterminer son projet et ses besoins. Nous pouvons tout de même vous apporter quelques informations complémentaires.

I – Le montant de la rente est corrélé à l’espérance de vie

Les calculs de rentes sont effectués en fonction de l’espérance de vie du vendeur. Pour le même bien immobilier la rente viagère obtenue à 80 ans sera plus importante que la rente viagère obtenue à 70 ans. En contrepartie, à 70 ans je vais bénéficier statistiquement de ma rente sur une durée plus longue. Généralement, le montant perçu est sensiblement le même, c’est la durée de perception qui diffère.

II – La fiscalité des rentes dépend de l’âge du Crédirentier

Les rentes viagères sont considérées comme des revenus complémentaires et sont imposées au même titre que les pensions de retraite. Elle bénéficient cependant d’un cadre fiscal plus que favorable avec un abattement de 60% avant 70 ans et ensuite un abattement de 70% après 70 ans. Prenons un exemple à 71 ans, pour 100 € de rentes viagères
perçues, seulement 30€ seront prises en compte dans mes revenus. Il est à préciser ici que dans le cadre d’un couple, l’administration fiscale prend l’âge du conjoint le plus âgé pour calculer l’abattement.

Découvrez nos services